TRENCH COAT, STRIPES & RED SOLES

DSC_0400

J’aurais pu intituler cet article « la quête du Graal », ou quelque chose du genre, mais je me suis cantonnée à résumer ma tenue. Pourtant, dans cette tenue se retrouvent plusieurs pièces rêvées.

Le jean Levi’s, un de mes plus fidèles basiques.

Le sac Darel. Plus jeune, je voulais à tout prix un Midday Midnight, mais un beau jour ma route à croisé celle de ce petit 24h un peu moins basique que ceux que l’on voit habituellement. Coup de coeur immédiat, la suite vous la connaissez…

Le trench Burberry vintage. Ma quête du Graal londonienne. Trouvé in extremis à la fermeture des boutiques, la veille de mon départ, dans une fripe vintage, pour 3 fois rien. (Merci mon petit chat Marion ❤ ) Il est certes long, pour le moment je ne le porte qu’avec des talons, mais j’avoue que j’hésite à le faire recouper. Mais j’ai peur de lui enlever tout son charme. Bref, je suis complètement indécise pour le coup, je me laisse le temps de la réflexion!

Les escarpins Louboutin. Noirs. Vernis. Ce mythe de la semelle rouge me hantait depuis un petit bout de temps déjà… Après avoir soulé mon monde pour me les faire offrir -en vain-, j’ai profité du fait que Réjane vendait les siens pour me les offrir sans pour autant me faire blacklister à vie par ma banquière pour craquages intensifs! Et franchement, quoi de mieux que de s’offrir enfin quelque chose de tant désiré? Je les adore, ce sont de parfaits escarpins de belles occasions (étrennés sitôt reçus pour l’anniversaire de mon padre), et non ce n’est pas sérieux je rêve d’accueillir dans mon shoesing leurs petits frères couleur nude…

Vous l’aurez compris, j’ai commencé par rayer quelques noms de ma Dream List… mais j’ai hâte de pouvoir en rayer d’autres!

DSC_0453

DSC_0435

DSC_0424

DSC_0457

DSC_0428

Trench Burberry / Marinière JPG / Jean Levis / Escarpins Louboutin / Sac Gérard Darel 

Collier Zara (à Clem)

DSC_0376

(Photos ♥ Clémentine)

***

FACEBOOK – INSTAGRAM – TWITTER – HELLOCOTON

1001 EXTENSIONS

DSC_1072

Mes cheveux et moi c’est une grande histoire. Vous me connaissez depuis quelques temps avec des cheveux plutôt mi-longs, de couleur brun-roux-acajou avec pas mal de reflets dus à de nombreuses colorations, tie and dye, etc. Je ne les ai pas toujours eu longs non plus. Ils ont été très courts il y a quelques années, mais je n’ose pas franchir le pas de nouveau. Je crois que j’ai été vaccinée contre la période de transition entre le court et le long. Mais malgré tous les changements qu’ils ont subi, ils n’ont jamais été véritablement longs.

Aussi, quand le site 1001 extensions m’a proposé (il y a fort longtemps je l’avoue!) de tester leurs produits, je n’ai pas pu résister à une nouvelle transformation capillaire. Parmi le choix proposé (clips, anneaux, kératine et tissage), mon choix s’est porté sur les clips. Pas le courage d’entretenir des extensions au quotidien, avec mon travail qui rend déjà compliqué l’entretien normal… Et prendre le risque, en tant que novice de l’extension, de poser de la kératine ou autre sur mes cheveux… je ne sais pas si j’en aurai été capable!! Les clips se sont donc révélés parfaits, je pourrais changer de tête selon mes envies, et ne pas prendre le risque de les abimer au travail.

Ayant naturellement les cheveux ondulés, je me suis tournée vers les extensions à clips en cheveux naturels, de couleur auburn et de longueur (unique) de 50cm.

Je les ai reçus rapidement, les 2 sachets bien emballés. Heureusement que j’avais exploré le site lors de la commande, il y a un petit tutoriel pour la pose au cas ou, comme moi, vous n’y connaitriez absolument rien.

Sauf que. Il y a forcément un hic vu que j’ai mis plus d’un an avant de me résoudre à les porter. La couleur. Au premier abord, elles semblaient identiques à ma couleur de cheveux. Mais une fois posées, on voyait trop la démarcation. Personnellement, je fais la majorité de mes couleurs à la maison, du coup j’ai d’abord tenté de me rapprocher au maximum de la couleur des extensions, puis j’ai parfois attendu pour voir si une fois la couleur « passée » on s’approchait du but… Mais toujours rien. Jusqu’à cet été, ou je suis passée par la case coiffeur avec options coupe ET couleur. J’en ai donc profité pour faire teindre mes extensions de la même couleur que mes cheveux! CQFD! Et cette fois, je peux enfin les porter sans problèmes!

Enfin, sans problèmes… j’ai quand même un peu galéré pour les poser, et en voyant les photos, même si ça ne me choque que très peu, je me dis que j’aurais peut être dû tout lisser pour obtenir un résultat plus « fondu ». Dites moi donc si ça vous choque ou si vous aimez le résultat, je suis moi même mitigée sur le sujet, alors d’autres avis seront les bienvenus! Et c’est aussi ça un blog, pouvoir échanger, même si ce que je vous propose n’est pas parfait!

Merci d’avance pour vos avis 😉 Bisous!

DSC_1048

DSC_1066

DSC_1081

DSC_1022

DSC_1067

Tee shirt Zara / Jupe H&M / Baskets Stan Smith Adidas / Sac Burberry

Extensions 1001 Extensions

DSC_1042

(Photos ♥ Padre)

***

FACEBOOK – INSTAGRAM – TWITTER – HELLOCOTON

WORKING GIRL (ou pas…)

DSC_0019

Hello!

Alors non, je n’ai pas changé de travail ou quoi que ce soit… J’ai juste eu l’occasion d’aller déjeuner un midi à l’Institut Paul Bocuse, et le mot d’ordre était « habille toi classe ». Comprendre que les élèves sont tous en costume, bref, pour le coup je ne dénotais pas parmi eux! A l’exception de la chemise…bleue pour moi, et blanche pour eux! J’ai quand même voulu immortaliser cette tenue l’après midi, car ce n’est pas une tenue que je porterais tous les jours, c’est certain! Mais ça me change, et au final j’aime assez…

Et vous, ça vous arrive de porter des tenues plus « classe » qu’à votre habitude?

Bisous!

DSC_0052

DSC_0035

DSC_0061

DSC_0068

DSC_0054

Trench Primark / Chemise H&M / Pantalon Primark / Escarpins Tex by Absolutely Glamourous / Sac Burberry

DSC_0013

(Photos ♥ Clémentine)

***

FACEBOOK – INSTAGRAM – TWITTER – HELLOCOTON

TOURNENT LES VIOLONS

DSC_0174

J’ai longtemps porté des vêtements vintage. Des vêtements qui ont vécu, que j’ai pris plaisir à chiner au fin fond d’une fripe… Mais depuis mon arrivée à Lyon, les fripes ne font plus vraiment partie de mon quotidien : c’est cher pour ce que c’est. J’ai toujours sous le coude mes bonnes adresses dans les villes ou j’ai vécu ceci dit…mais je n’ai pas le temps d’y aller régulièrement. Du coup, j’ai profité d’une opération « tout à 10€ » chez Fripes Ketchup (dans le premier) pour trouver cette jupe. Une longueur différente de ce que je porte habituellement, mais je l’ai tout de suite adorée. Evidemment, je voulais la porter avec un crop top, mais je n’en avais pas. Je voulais des talons, mais je n’avais pas ceux dont je rêvais. En résumé j’ai mis 10 piges à la sortir du placard. Mais j’ai trouvé cette petite paire de chaussures à Londres. Un petit côté rétro, vernies, bordeaux, un talon haut mais confortable…Elles avaient tout bon! Jusqu’au jour ou…

Comme avec tout cuir vernis qui se respecte, j’ai souffert la première fois que j’ai marché avec. Je crois qu’aucune paire ne m’avait autant arraché les pieds autant que celle ci … Pour vous dire je suis rentrée de la rue de la Ré à Croix rousse avec les talons en sang. Une horreur. Moi qui en était si contente, elles ont perdu des points dans mon estime en une soirée. Mais j’avais envie de retenter l’expérience quand même. Je pense qu’elles vont mettre du temps, qu’il faut que je les porte régulièrement pour les casser  un peu, mais pas trop longtemps! On en reparlera…

Pour aujourd’hui, je vous présente un look un peu rétro, assez éloigné de mes habitudes, mais qui n’est pas pour me déplaire! Je devrais oser plus souvent je pense!

Bisous!

DSC_0214

DSC_0144

DSC_0191

DSC_0168

DSC_0117

DSC_0170

DSC_0162

Blouse Primark / Jupe Jacqueline Riu (trouvée chez Fripes Ketchup) / Chaussures New Look / Sac Burberry 

DSC_0225

(Photos ♥ Clémentine)

***

FACEBOOK – INSTAGRAM – TWITTER – HELLOCOTON

DIY // LES BOTTES DE PLUIE FAÇON « BURBERRY »

8

Je suis amoureuse des bottes de pluie. Mais pas n’importe lesquelles. Les bottes de pluie Burberry sont à mes yeux les plus féminines qui soient (rendez vous sur la page du site pour vous en rendre compte : les modèles proposés sont juste parfaits). Je trouve simplement que les autres font des pieds énormes, informes parfois. Et en tant que cavalière, je reste fidèle à la forme « galbée du mollet » des bottes d’équitation. Et comme toute fille qui se respecte, je n’aime pas porter mes boots préférées, mes baskets ou autre les jours de pluie. Généralement, mes Ash sont de sortie, car je sais qu’elles vont tenir le choc façe à l’eau.

Mais les Ash, ce n’est pas toujours classe, n’est-ce pas?  Des bottes plus féminines ne seraient-elles pas parfois plus appropriées?

Je craquerais bien, je vous l’avoue, mais pour le moment je n’ai pas cette somme à mettre dans des bottes de pluie. Alors, pour le moment et pour une somme dérisoire, je vous propose aujourd’hui de faire vos propres bottes façon Burberry.

Capture d’écran 2012-12-11 à 00.38.24

***

Pour cela il vous faut :

diy burberry bottes pluie

-1 paire de bottes d’équitation (Décathlon, 15€ pour le modèle de base)

-6 ceintures fines, noires et vernies (H&M, 3,95€ l’unité)

-de la colle super glu séchage rapide

-1 paire de ciseaux

-1 pince emporte-pièce (magasin de loisirs créatifs)

***

ÉTAPE 1 :

Faites le tour du haut de la botte avec la première ceinture, qui sera positionnée tout en haut. En cas d’excédent de colle, les 2 autres ceintures qui seront dessous cacheront les traces. Coupez une partie de la ceinture (laisser une marge tout de même…) pour qu’elle soit plus facile à coller. Repérez l’endroit ou vous allez devoir poinçonner pour pouvoir boucler la ceinture. Et faites le trou à l’aide de la pince emporte pièce (propre, net, rapide).

1

2

3

ÉTAPE 2 :

Commencez par coller la partie la plus épaisse de la ceinture, à savoir au niveau de la boucle. Appuyez le temps que la colle sèche (ne vous collez pas les doigts au passage…). Une fois cette partie bien sèche, continuez à faire le tour de la botte de cette manière, petit à petit, pour que la colle adhère bien. Si vous allez trop vite, rien ne tiendra (pour l’avoir vécu et foiré la première boucle, croyez moi, rien ne sert de se presser en pensant que la colle est vraiment ultra rapide^^).

4

ÉTAPE 3 :

Une fois la ceinture quasiment collée, passez la boucle. Coupez l’extrémité de la ceinture en pointe selon la longueur voulue.

5

RECOMMENCEZ L’OPÉRATION POUR LES CEINTURES SUIVANTES ; ET LA DEUXIÈME BOTTE.

(ce que je suis en train de faire, c’est pourquoi vous ne voyez pour le moment qu’une seule botte…)

Laissez sécher.

***

VOICI LE RÉSULTAT (pour ma première botte^^)

6

7

***

Je vous les montre portées très vite!! J’ai hâte de les étrenner, car c’est un DIY auquel je pense depuis quelques mois déjà… Au final il ne m’aura pas pris trop de temps comme je le pensais, comptez 2 bonnes heures + le temps de séchage final !!

A très vite !!

CAVALIÈRE : LEÇON 1

Je suis loin d’être la première à y penser. Mais porter des bottes d’équitation en ville les jours de pluie, pour l’ancienne cavalière que je suis, ça me plait. Après tout, ce sont des bottes parfaites pour un slim ou des collants étant donné qu’elles sont censées coller au mollet et qu’elles en ont naturellement la forme, pas comme toutes les bottes de pluie… Et vu la pluie cet après midi, j’ai d’abord pensé me rabattre sur mes Ash tout terrain, mais l’option équestre m’a bien tentée…

Histoire de m’amuser un peu et d' »habiller » un peu ces bottes, j’ai rajouté les sangles cloutées de mes boots Zara ; et je trouve le résultat plutôt pas mal… Mais attendez donc la leçon 2, avec le vrai DIY !! J’espère juste qu’il sera réussi, on y croit !!!

Manteau Isabel Marant / Pull Pimkie / Slim H&M / Bottes Décathlon (custo) / Sac Burberry 

Collier Charlotte Martyr

(photos  Sophie)